Histoire

Un projet VIH et prévention

 

L’histoire et la naissance d’Autres Regards sont intimement liées à la prévention du VIH et aux différentes réponses mises en place dès les années 1980 pour y faire face.

L’association est née d’un projet initié en 1991 au sein de l’association AIDES Provence dans le cadre d’une recherche-action menée sur le terrain sous le projet « Prostitution, VIH et Santé Publique ».  En 1993, sous le nom de « Projet St Charles » des sorties de nuit et de jour ainsi qu’un accueil au local de AIDES sont instaurés : un bus réformé de la compagnie des transports de Marseille est alors mis à disposition de l’équipe en charge du projet.

En juillet 1995, le projet St Charles va s’autonomiser grâce à des financements de la DDASS sur des crédits Sida et se constituer en association loi 1901 et prendre son indépendance : c’est la naissance de l’association Autres Regards.

Les principes fondateurs de l’action d’Autres Regards étaient d’associer les personnes prostituées et de créer du lien social en vue d’une action de santé et de prévention VIH et risques sexuels. A la fondation de l’association l’équipe était essentiellement constituée d’animatrices de prévention et d‘infirmier(e)s et d’un médecin bénévole.

C’est en septembre 1996, soit plus d’un an après sa création, que l’association pourra bénéficier d’un camping-car pour ses tournées de nuit et plus tard d’un local de travail qui sera situé rue Curiol, une des rues les plus anciennes pour la prostitution.

Avignon et Toulon

 

En 1998, une personne prostituée prend l’initiative de développer un projet d’action communautaire sur le département du Vaucluse : elle travaille bénévolement en voiture en distribuant des préservatifs et du gel. Après le bon accueil et contact qu’elle recevra, elle contactera l’association Autres Regards pour le montage d’un projet qui finalement deviendra « l’antenne d’Avignon » mais gardera néanmoins son autonomie.

Ce projet, né d’une manière informelle, va finalement se constituer en association loi 1901 lors de l’été 2002 sous le nom « Ombre et Lumière », destinée à relayer, dans le Vaucluse, l’ancienne antenne d’Autres Regards. La structure d’Avignon cessera pourtant son activité en 2003 faute de subventions.

La même année, Autres Regards étendra son action au département du Var avec un local en 2004 dans le centre ville de Toulon.  Suite à une forte répression policière dans la ville à partir de 2005, la file active de l’antenne du Var a régulièrement et fortement diminué et la structure toulonnaise ferma ses portes à la fin de l’année 2007. Désormais, depuis 2000, l’association s’est établie au 3 rue de Bône à Marseille.

 

Comments are closed.